29/10/2009

Attente

 

pendule-ancienne

128,129,190...

Le 128 et le 129

viennent de passer.

Le quai est vide :

les deux bus…emplis

(de jeunes, de vieux,

de mamans et, leurs enfants)

sont partis…

laissant

les papiers,

les cannettes et les chiques

 

J’attends le 190

qui se fait toujours attendre !

Le 190 n’a pas d’heure :

il arrive quand il lui plaît.

 

 

Les métros sous la terre

déversent de nouveaux

« aspirants »

attendant les 128 et 129

« aspirateurs »

 

Une fois encore,

les quais se noircissent.

Je reste sur mon siège

(celui sur lequel aucune chique n’est collée)

et j’attends

le 190

aux abonnés absents

(encore une fois !)

 

Pour m’aider à patienter

je déguste

une délicieuse barre de chocolat

(aux grosses noisettes).

 

Et passent les 127, 128 et 129 :

ceux que je n’attends pas.

 

Et passe le temps

Et fond le chocolat !

Le 190

Ne viendra pas.

 

 

©Brigitte

 

dyn004_original_500_375_jpeg_2549680_ee6220f1f68869f1ceb0942623c5d8c1

 

00:15 Écrit par Macédoine dans mes élucubrations? | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bus, chocolat, textes, metro, attente, macedoine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.